dimanche 30 novembre 2008

Konstanz : le marché de noël, mais pas que

Konstanz, samedi 29 novembre 2008, 3 idiots (en fait on était que 2, mais je compte déjà pour deux), 1 marché de noël.
Les images parlent d'elles même, c'est vrai, la vidéo est d'une qualité dégueulasse, c'est vrai aussi. Dans la vraie véritable vérité, la vidéo est de bonne qualité, mais avec Youtube et ma connexion campagne powered, je dois la compresser bien comme il faut. Moi, en tout cas, sur mon pc, les vidéos sont jolies, héhé!

Enjoy!

PS : J'offre 10€ à celui et surtout celle qui trouve l'erreur dans la vidéo.
1er indice : c'est à la fin
2e indice : nico, t'as pas le droit de jouer
3e indice : je suis un boulet




Konstanz, au bord du lac de... euh Konstanz


Le port avec le marché de noël


Noël est partout, jusque dans mon café


samedi 22 novembre 2008

Facebook : le meilleur ami de l'homme

Les paroles s'envolent, les écrits restent. Hélas, oh grand hélas, les mots de ce blog ne vont pas s'envoler de si tôt, bien au contraire, ils sont gravés dans le marbre numérique. A la limite, il suffirait de faire sauter les serveurs de Google, mais bon ça ferait beaucoup de dégâts pour juste éliminer UN blog.
Pourtant, ce qui suit mériterait bien une petite roquette dans sa tête (dans la tête du blog, pas la mienne hein, ça vaut pas le coup la mienne est vide... le blog aussi est vide, de sens...), tant l'intérêt du texte est minime.
La solution la plus raisonnable serait, (attention mode plagiat), de mettre en place une SPAM soit Super Protection Anti Matthieu (j'avais prévenu!). Tu as les armes pour blogolutter contre la blogoconnerie, soit brave, tu PEUX le faire.

...
Voila, maintenant que y'a plus personne, je peux commencer mon job.
...


Dans les NPMM était donc mentionné : "écrire un billet sur Facebook".
Comme les NPMM (Notes Pour Moi-Même ou Notes Pour MaMatt, ça dépend celui qui le dit) ne s'envolent pas non-plus (les NPMM me le disent souvent "je Ne Peut M'envoler Maintenant), je dois m'y plier.
Facebook donc (que je raccourcirai dès à présent en FB). Si toi lecteur, tu ne sais pas ce que c'est, soit tu vis dans un sous-marin depuis plus d'un an (ça peut être marrant cela dit), soit tu vis au fin fond de la Patagonie et là, j'ai envie de dire "tu m'invites?".

Je me demande souvent, si FB est une mode : véritable changement dans notre façon de communiquer, ou juste un truc dans le vent? Vous allez bien vous lasser vous les 90 millions d'utilisateurs de FB, vous les 89 millions de visiteurs de mon blog (oui, j'ai encore 1 petit million à conquérir... quoi j'ai que 3 visiteurs?? mais euuuuh, le compteur il est tout caaaaassé, "c'est pas ma faute à moiiiiiii, si les gens tournent pas autour de moiiiii, MA-MA-TT, moi le MAMATT").

Qu'on se le dise, FB est un digne représentant du "twittage" (twitter, l'outil (enfin euh...) précurseur en matière de réseau sociale version inutile) en moins inutile, heureusement. Eh oui, avoue toi lecteur facebookien, que tu perds un quart de ta vie dessus! Tu es fragile et tu aimes être "entouré" de tes 3182... euh comment on appelle ça déjà sur Facebook? ah oui... "amis"...

Mais bon, personne n'est parfait, même moi, et pourtant toi lecteur, tu as des doutes sur ma personne . Des doutes tu as, et je te comprends.
Pour t'enlever toutes ces incertitudes, pour perdre mes 421,8 amis sur Facebook (le 0,8 c'est Rémy car il est petit) , je convis une nouvelle fois le monde mondial à regarder une vidéo, tournée et montée par mes soins. En bonus, et parce que c'est dans un mois noël, 4 photos sont au programme, par contre désolé, ich muss jetzt kurz auf Deutsch schreiben. Solliiiii Leute ! Guckt euch das erste foto an. Der Mattle ist überall und sogar im Schwarzwald!! Dazu muss ich zugeben, dass der Name ganz richtig ist : "SPITZMATTLEWEG", das ist ja wahr! Das war Spitze ;-)




lundi 17 novembre 2008

Matt attaque la vidéo

La vidéo de mattattack.
Qu'on ne me demande pas pourquoi j'ai fait ça... j'en ai moi même aucune idée...
Donc, toi lecteur, vu que t'as des oreilles, des yeux, un cerveau (ça j'sais pas, si t'es comme moi, je vais te dire un secret : c'est mort), bon on va dire que c'est bon, t'es apte à jeter un oeil. Pas les deux. Mais t'es c** ou quoi, tu vas faire comment pour matter la vid?
J'ai donc perdu les 4 dernières heures de ma vie présente (c'est à dire ce soir, je vais pas te faire un dessin), à monter cette chose, qui t'aidera pas à comprendre la place de l'homme dans l'univers ou l'origine du monde... moi j'ai perdu 4 heures, toi tu perds 2 minutes, ça va tu perds pas au change!


Nota : évidemment, toutes les insultes qui pourraient paraître sur ce site ne sont destinées à personne, j'aime le monde, j'aime les gens, j'aime la vie... c'est vrai, put*** de bord*** de me*** (Übersetzung für die Kumpel "verdammter Scheißdreck", ups sorry, verda**** Schei****** ):-)


dimanche 16 novembre 2008

Re-Un long dimanche de...

A écouter en lisant le post en dessous et si tu as moins de 2 fois mon âge. JM désolé, pour toi c'est foutu et dans deux jours, encore plus foutu...


Un long dimanche de...

Et non, pas un long dimanche de fiançaille, ni un long dimanche de merde, encore moins un long dimanche manche (ah merde j'ai une rechute de connerie, vite mon fix!). Rien de tout ça! Et bien que j'aurais envie de parler politique ou autre sujet polémique (ou même de mon taf, c'est vrai au fait, je bosse ici! et beaucoup en plus...), j'avoue être en manque d'inspiration. Putain, crois moi, toi l'étranger, qui sans façon, d'un air malheureux m'a souri lorsque les gendarmes m'ont pris, toi l'internaute qui sans façon, lis mes démêlés avec la justice : j'ai une flemme in-croyable et je suis déjà en panne d'idée.

Au risque de perdre la moitié de mes lecteurs (c-a-d ma mère... le deuxième c'est moi, je suis un lecteur régulier de mon blog, autrement dit comment un blog peut rendre schizophrène, surmonté d'une pointe de narcissisme. A dorer au four, vous m'en direz des nouvelles!), je suis dans le regret d'avouer une nouvelle fois ma faiblesse : le billet du dimanche soir sera encore un résumé de mon we (quoi sans intérêt? d'un, je t'emm**** lecteur de tout bord et de tous horizons et de deux, me saoule pas et vas glander sur facebook). En parlant de facebook, tiens, ça me donne justement une idée, qu'il faut que j'intègre de suite à la liste bien connue des mamatt-fans (c-a-d ma mère et... moi, oui d'ailleurs faut absolument que j'arrive à choper un autographe de ma main gauche... oui je sais c'est con, je suis droitier) : la NPMM. J'attends les propositions de tous les lecteurs, sauf mon fan-club, ben oui je connais déjà la réponse! Et pas de sous à gagner, sinon Angelica va chercher toute la nuit.

Délire dominical ou véritable journal intime, à toi de juger, toi la piquante miss acacia, toi l'éternel lecteur et toi, lectrice devant l'éternel.



J'ai donc réussi à pondre un baratin, qui n'a rien a voir avec les photos qui suivent : souvenir d'un dimanche "brouillardeux" sous le signe de l'Europe. Moi et mon pote de toujours Stefan (depuis qu'on se connait c-a-d deux mois, j'ai des vies suuuuper courtes) partis tout deux en vélo en Suisse. Un jeune français, un jeune allemand, deux cyclistes, un objectif : la Suisse... putain mais j'ai dit l'Europe!!!

Ciao lecteur! on s'appelle, on s'fait une bouffe!

PS : vidéos? oui peut-être, plus tard...


Europe au revoir.


Rien à déclarer

Le Rhin-Rhin quotidien


Stefle, le vrai dude


Les Allemands sont doppés...

lundi 10 novembre 2008

Le jeune, un animal comme les autres.

Tous les chemins mènent à Rome dit-on, et pourquoi pas à Lyon, ville renommée pour sa fameuse cuisine, cuisine aux aRomes de fête.
C'est, partant de ce constat, que le jeune, après s'être pris des G à Europapark a passé son week-end à Lyon et sa Gastronomie avec un grand G.

On ne le dira jamais assez, un jeune à Lyon est un jeune heureux. Car oui, il est comme ça le jeune, il a besoin de retrouver son passé et ses amis de-toujours-pendant-3-ans. Le lecteur de tout âge s'offusquera, remarquant avec justesse que 3 ans, c'est pas beaucoup. Sans doute, mais dans l'esprit du jeune, 3 ans, ça compte (rare sont d'ailleurs les jeunes qui comptent au-delà).
Douces années retrouvées (douces, car le jeune a oublié tous les mauvais souvenirs, ceci en grande partie dû à la mémoire courte du jeune), 3 jours pour mélanger 3 années, le compte est bon.

C'est déjà une habitude, photos et vidéos accompagnent ce récit. Plus que des souvenirs, elles constituent des morceaux de vie et, moins poétique, un bon moyen de se rappeler toute la daube que peut dire et faire le jeune version CH3-CH2-OH (indice pour toi lecteur : y'a du H, y'a du O mais c'est pas de l'eau.. j'ai quand même cherché sur wiki pour resortir la formule... c'te honte, en même temps, ça remonte à plus de 3 ans...mais oui suis-je bête, c'est normal, je suis un jeune).

Ces photos, tant attendues par le monde et sa banlieue, s'ouvrent à toi, lecteur de tout bord et de tous horizons. Pour le besoin de la cause et pour ne pas choquer les moins jeunes d'entre nous, la censure a agit (bon ok, indi est passé a travers la censure, pourtant il est trash)
Prends soin de toi et du rock'n roll comme dirait l'autre.
Sur ce, le jeune se retire dans sa calme retraite.


The place I used to live

made me feel like a tourist

I could'nt coexist

with the cold and suspicious

When the last remaining light

was starting to filter

It seemed the perfect time to step into the future

video
La nuit des (pitites) Lumières

video
Un coturne peut en cacher un autre

dimanche 2 novembre 2008

Das war echt der Hammer!

Hier, samedi 1er novembre, direction Europapark avec einer kleinen Trupppe d'ici. Le temps un peu frais ne nous a pas refroidi : après deux attractions disons "aquatiques", moi et mes Kumpel avons fini bien trempé (l'appareil photo aussi... il a pas mouru, il sait nager un peu).

On pensait que le parc serait calme, étant donné que la veille, c'était la "SWR3 Halloween Party", mais quenéni Jungs, on a eu droit à du monde, du monde et encore du monde!

En tout cas, cette fois, c'était Europapark version "ptit-bou-d'chou" car le petit sebastian, 1ans, a eu aussi le droit à ses attractions. Et nous on le regardait comme des gagas "rroooooo qu'il est trognon" et pas chiant en plus!.
Du coup, on a pas pu faire certaines grosses attractions, Euromir et Silverstar, faute de temps et d'humidité... mais on a décidé : wir werden nochmal kommen!! auf alle Fälle!

En bref, un samedi sensations fortes et plein d'adrénaline! C'était le pied, das war der Hammer!


Europapark, au revoir

Der kleine Sebastian und die groβe Natalie

hallooooo Leute!

oh putain, je veux pas voir ça...


Eurosat en citrouille, mouaaaaaahhhh



video
Que d'eau, que d'eau!

video
Silverstar, même pas peur